Comment nettoyer un dispositif de vapotage

Introduction

Je pense que vous serez d’accord avec nous quand nous disons que le nettoyage de votre appareil à vape n’est pas la chose la plus agréable à faire.

Eh bien, malheureusement, nous ne pouvons pas le rendre amusant, mais nous pouvons le rendre super rapide et efficace avec quelques étapes simples !

Aujourd’hui, nous allons donc examiner de plus près comment nettoyer votre vape, en vous expliquant comment le faire de manière approfondie et efficace, afin que vous puissiez obtenir le meilleur goût possible de votre appareil, quelle que soit la durée de son utilisation.

Commençons.

Pourquoi nettoyer sa vape ?

Avant d’entrer dans le détail de la façon dont vous devez nettoyer votre appareil à fumer, il est important de comprendre pourquoi il faut le faire.

De manière générale, il ne fait aucun doute qu’un nettoyage et un entretien réguliers contribueront à améliorer la longévité de votre stylo à vapeur, de votre vaporisateur ou de votre box mod.

Cela se manifestera de plusieurs manières différentes, dont les suivantes :

  • Amélioration de la production d’arômes : Si vous vous engagez à garder votre dispositif de vapotage propre, vous obtiendrez une production d’arômes plus intense et de meilleure qualité. Plus important encore, cela vous permet de profiter d’une expérience gustative optimale et constante à chaque fois que vous fumez, tandis qu’un nettoyage régulier vous permet également d’éliminer tout jus restant avant de décider de changer d’arôme.
  • Meilleure performance de l’atomiseur : L’atomiseur de votre appareil joue un rôle clé dans la saveur et la quantité d’énergie générée par votre appareil, mais la durée de vie de ce composant sera réduite si vous vapotez régulièrement ou à une température élevée. Sans un nettoyage et un entretien fréquents de l’appareil, vous remarquerez que votre atomiseur (ou bobine) commencera progressivement à perdre ses performances tandis qu’un goût de brûlé commencera à s’insinuer dans le fond de votre gorge.
  • Meilleure circulation de l’air : La qualité de l’arôme dépend également du flux d’air, qui peut être réglé sur les appareils modernes pour produire une expérience optimale. Le problème ici est qu’une accumulation de saletés et de débris peut obstruer les trous d’air de votre appareil, altérant le goût de votre e-liquide au fil du temps. Aucun réglage ou configuration de l’appareil ne peut compenser ce phénomène, c’est pourquoi un nettoyage régulier est indispensable pour tous les fumeurs sérieux !

Quels sont les trois types de vape ?

Si vous êtes un fumeur expérimenté, vous savez que les appareils ont évolué à une vitesse incroyable depuis leur création en 2003.

Cela a commencé avec le design classique du Cig-a-Like d’il y a 15 ans, qui reproduisait l’apparence d’une cigarette traditionnelle. Puis sont apparus les stylos à vape et les mods, qui sont extrêmement populaires sur le marché actuel et disponibles sous diverses formes.

D’une manière générale, il existe trois types de vape différents. Nous les avons énumérés ci-dessous, avec les principales caractéristiques qui les distinguent.

  • Les stylos à jus de vapeur : Nous commençons par le type de dispositif de vapotage le plus populaire et le plus courant, qui est utilisé pour évaporer le e-liquide de votre choix et le transformer en d’épais panaches de vapeur. Le e-liquide est progressivement chauffé par un stylo à jus pour créer une vapeur aromatisée qui peut être inhalée, soit par une technique de bouche à poumon (MTL), soit par une technique directe à poumon (DTL).
  • Stylos à herbe sèche : À certains égards, les stylos à herbe sèche fonctionnent de la même manière que ceux qui vaporisent des jus et des e-liquides. La principale différence est qu’ils sont destinés à être utilisés uniquement avec des matières sèches plutôt qu’avec du liquide, tandis que les herbes et les fleurs sont vaporisées à une température spécifique qui crée du gaz sans brûler les matières premières.
  • Stylos à vape concentrés : Ce type de stylo à vape utilise un atomiseur comme source de chaleur, qui fonctionne avec une bobine pour traiter et vaporiser les matières premières. Ce dispositif est généralement utilisé avec du shatter, de la résine et de la cire, tandis que cette méthode précise de chauffage est communément appelée conduction et nécessite que le concentré soit en contact direct avec une bobine de chauffage.

Quand devez-vous nettoyer votre appareil ?

Si vous avez déjà effectué des tâches ménagères (et nous savons que ce n’est pas le cas de tous), vous savez que toutes les tâches de nettoyage n’ont pas été créées égales. Il en va de même pour le nettoyage de votre dispositif de vape, et la méthode que vous utilisez pendant l’entretien dépendra de ce que vous essayez d’obtenir.

Par exemple, c’est une bonne pratique de rincer et de nettoyer votre réservoir de vape chaque fois que vous changez d’arôme. Cela permet de s’assurer que votre nouveau e-liquide n’est pas compromis par le dernier arôme que vous avez utilisé. Cette tâche est très simple et peut être effectuée en quelques instants.
Nous recommandons également de nettoyer votre vaporisateur une fois par semaine, idéalement en trempant ses composants dans de l’alcool isopropylique.

Afin de maintenir la performance optimale de votre appareil, il est également logique que vous devriez effectuer un nettoyage plus approfondi tous les deux ou trois mois. Cela peut même inclure un nettoyage complet de votre vaporisateur, car il est préférable d’essayer de manière proactive plutôt que d’attendre que les défauts se développent.

Explorer l’anatomie d’un dispositif de vapotage

Avant de pouvoir nettoyer efficacement votre vape, il est également important que vous compreniez l’anatomie de votre appareil et comment il est construit.

Cela vous aidera non seulement à identifier les composants individuels, mais aussi à reconnaître facilement les éléments qui doivent être nettoyés régulièrement et ceux qui ne le doivent pas.

Voici donc un aperçu de l’anatomie de votre appareil à vape et de ses composants les plus importants :

  • Le réservoir : Le réservoir est un élément central de la performance de votre appareil à fumer, car il contient votre e-liquide et accueille également l’atomiseur en une seule unité. Le réservoir se compose également de trois parties, dont la base et le couvercle, ainsi que le corps principal. Lorsque la bobine de l’appareil chauffe, la mèche absorbe le e-liquide du réservoir et de l’atomiseur préinstallé avant de se transformer en épais nuages de fumée.
  • La bobine : En termes simples, le serpentin est un élément chauffant unique qui transforme le e-liquide en vapeur. Ce composant se trouve à l’extérieur du réservoir principal, tandis que dans les appareils standard, il porte une charge électrique et est en grande partie responsable de l’alimentation de votre appareil. Par conséquent, il joue également un rôle clé dans des concepts tels que le vaping sub-ohm, au cours duquel la puissance de sortie de votre appareil est augmentée tandis que le niveau de résistance de la bobine est réduit.
  • La batterie : En ce qui concerne la puissance, elle est générée par une seule unité de batterie. Les batteries des appareils de base ont généralement des restrictions de tension et des options de contrôle de la température prédéfinies, ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas être configurées pour modifier votre expérience. Les appareils de vape avancés peuvent cependant offrir des options de contrôle de la tension et de la température, ce qui en fait un élément central du vaping sub-ohm.
  • Le Drip Tip : Ensuite, nous arrivons à l’un des composants les plus discrets d’un appareil de vape, à savoir le drip tip. Il est placé directement sur l’atomiseur, et sa principale fonction est de permettre au e-liquide de s’écouler à travers lui et sur le serpentin chauffant. Dans cette optique, il joue un rôle clé dans le processus de vaporisation de votre jus ou e-liquide.

Ces composants forment les dispositifs de vape standard, bien que les « box mods » puissent être configurés pour augmenter la puissance de sortie, diminuer la résistance et produire des vapeurs plus épaisses et des « throat hits » plus satisfaisants.

Bien que les box mods soient de construction similaire aux appareils standard, ils ont tendance à avoir un boîtier plus grand et des batteries plus puissantes. Cela se traduit par une puissance accrue et vous permet de personnaliser votre expérience de vapotage en fonction de vos préférences uniques !

Différentes méthodes pour nettoyer votre réservoir

Il est intéressant de noter que la plupart de ces composants peuvent être nettoyés, à l’exception peut-être de la bobine.

Non seulement ce composant a tendance à s’user assez rapidement, mais les bobines sont également extrêmement sensibles à l’eau et plus susceptibles de brûler une fois qu’elles ont été trempées. Les bobines ont également une influence considérable sur la qualité du goût, et les éléments usés laissent souvent un goût de brûlé dans la bouche après avoir fumé.

S’il est préférable de remplacer les bobines plutôt que de les nettoyer, il existe cependant un certain nombre de méthodes efficaces pour nettoyer votre réservoir et certains de ses autres composants. Nous allons en parler ci-dessous et présenter les avantages de chacune.

Le rinçage rapide

Il s’agit de la méthode de nettoyage la plus simple et la plus basique pour nettoyer votre appareil à vape, qui utilise l’eau comme principal agent nettoyant.

Vous devez commencer par démonter votre réservoir et en retirer les composants individuels, tout en retirant la tête de la bobine et en la mettant de côté.

Vous devez également prendre soin de retirer les joints toriques à ce stade, car ces éléments ont tendance à retenir une grande partie de l’arôme et peuvent être facilement perdus ou endommagés pendant le processus de nettoyage.

Ensuite, prenez un bol et remplissez-le d’eau avant de le chauffer au micro-ondes pendant deux minutes. 

Pendant que vous attendez, rincez les éléments de votre réservoir sous l’évier et enlevez tous les débris détachés ou visibles.

Retirez ensuite l’eau du micro-ondes et plongez-y votre réservoir démonté, en le laissant reposer jusqu’à ce que le liquide refroidisse. À ce stade, retirez le réservoir et rincez-le une dernière fois sous le robinet, avant de laisser les composants sécher lentement à l’air libre sur une serviette en papier.

Le trempage PG/VG – Pour un nettoyage un peu plus profond

Si vous souhaitez effectuer un nettoyage un peu plus profond, vous pouvez utiliser un agent nettoyant plus puissant comme le propylène glycol.

Le processus de nettoyage fonctionne à peu près de la même manière avec ces agents, puisqu’il suffit de remplir un bol de substance PG non aromatisée avant d’immerger le réservoir démonté dans ce liquide.

Vous pouvez utiliser du VG pour atteindre le même objectif, mais il s’agit d’une substance plus épaisse qui ne permettra peut-être pas d’obtenir le nettoyage en profondeur que vous recherchez.

Vous devez ensuite laisser tremper le liquide pendant une courte période, avant de retirer les composants du réservoir et de les laisser sécher naturellement. Non seulement cela protège chaque composant, mais c’est aussi un excellent moyen d’extraire les restes d’arômes !

Le nettoyage en profondeur avec de l’alcool

Si vous recherchez un nettoyage vraiment en profondeur, vous devriez envisager d’utiliser de l’alcool isopropylique comme agent nettoyant de choix. Il s’agit d’un solvant pour cordes qui est particulièrement efficace pour nettoyer l’unité de batterie, et qui nettoie également l’embout buccal à un niveau élevé.

Pour nettoyer votre appareil de cette manière, démontez votre réservoir comme d’habitude tout en vous débarrassant des restes de e-liquide.

Ensuite, humidifiez un chiffon avec de l’alcool isopropylique et frottez votre réservoir pour le nettoyer. Vous pouvez également immerger le réservoir dans l’alcool pendant une courte période, mais nous pensons que le frottage vous permet de vous attaquer aux zones les plus sales et d’obtenir un nettoyage de qualité supérieure.

Vous pouvez ensuite essuyer le réservoir et le rincer à l’eau chaude, avant de le laisser sécher à l’air libre pendant 15 minutes et de le remonter.

L’alcool isopropylique est exceptionnellement efficace pour nettoyer votre vaporisateur, et il nettoie également votre unité de batterie en toute sécurité. La seule exception à cette règle concerne les vaporisateurs à huile, qui ne doivent être lavés qu’à l’eau chaude ou savonneuse.

Avec la batterie, vous pouvez obtenir un coton-tige ou un coton-tige et le mouiller avant de l’utiliser pour nettoyer la zone où la batterie se connecte au réservoir. Cette tâche peut s’avérer délicate, mais elle est très efficace et permet d’éliminer toute accumulation de saleté à cet endroit.

Vous pouvez également utiliser un coton-tige pour nettoyer l’embout buccal, ce qui est important du point de vue de l’hygiène. Il suffit d’humidifier le coton-tige et de le passer sur l’embout avant de le rincer et de le laisser sécher à l’air libre.

Utilisez du vinaigre, du bicarbonate de soude ou de l’éthanol !

Si vous préférez boire votre vodka et ne voulez pas acheter de solutions PG ou VG, vous pouvez utiliser un certain nombre d’articles ménagers pour nettoyer votre réservoir en profondeur !

Prenez le vinaigre, par exemple, qui est très acide et connu pour être un agent nettoyant très efficace. 

L’essentiel est de bien rincer votre réservoir après le nettoyage, car sinon l’odeur persistante pourrait gâcher votre expérience de vapotage. Ce produit peut être particulièrement efficace lorsqu’il est combiné à du jus de citron et de l’eau, et il est vraiment bon marché et facile à trouver.

Le bicarbonate de soude est un agent tout aussi efficace mais moins offensif, et qui laisse les réservoirs étincelants. Cet article est cependant moins courant que le vinaigre, alors qu’il ne nettoie pas plus vigoureusement que cette substance.

Dans le cas de l’éthanol, il s’agit d’un alcool de grain qui offre une solution de nettoyage très efficace. Il ne faut pas le confondre avec l’alcool isopropylique (et certainement pas avec la vodka non aromatisée), alors qu’il peut être acheté dans votre magasin de liqueurs local. Vérifiez le mode d’emploi de votre appareil avant d’utiliser cette substance, et il est particulièrement important de rincer soigneusement votre réservoir après le nettoyage.

Le mot de la fin

Nous espérons que cet article vous aidera à comprendre l’autonomie précise de votre appareil à vape, tout en vous donnant un aperçu des agents et des procédés de nettoyage les plus efficaces !

Restez vigilant lors du nettoyage de votre appareil, et assurez-vous de consulter le manuel afin d’éviter tout accident ou dommage potentiel !

Laisser un commentaire